Les Matins Jazz

Benny Goodman, le jazz au Pays des Soviets

av Les Matins Jazz | Publicerades 5/29/2020

Le 30 mai 1962, jour de son 53e anniversaire, le clarinettiste Benny Goodman était sur scène à Moscou, dans le cadre d’une vaste tournée de trente dates organisée par le gouvernement américain en Union Soviétique. Nous sommes en pleine Guerre Froide, le mur de Berlin a été construit l’année précédente et le Roi du Swing, fils d’immigrés russes ayant fui les pogroms tsaristes, est le candidat idéal pour porter le jazz en URSS, où cette musique reste encore considérée comme le symbole de la décadence capitaliste. Pourtant, Krouchtchev en personne assiste à la première moscovite. Satisfait, il enverra ses félicitations et le 4 juillet, jour de la Fête Nationale aux Etats-Unis, il serrera la main de chacun des dix-sept musiciens du big band. Des musiciens qui, dans cette joyeuse aventure devant 180 000 spectateurs, auront bien du mal à respecter les consignes de « ne pas fraterniser avec le peuple soviétique ». Deux albums témoignent de cette chaude ambiance : « Benny Goodman in Moscow » et « Jazz in Mission to Moscow ». Vous en apprendrez davantage en lisant le livre de Jean-Louis Lemarchand, « Ce jour-là sur la planète jazz » (Ed. Alter Ego - 2013).   Dans ces Matins Jazz, on fête aussi les 90 ans de Clint Eastwood et les 97 ans du contrebassiste Eugene Wright, notamment connu pour sa collaboration pendant une décennie au quartet de Dave Brubeck. Et enfin, on s'interroge avec l'historien François Durpaire sur le désir en Martinique de relire l'histoire de l'abolition de l'esclavage.

Om Podcasten

Tous les jours au réveil, le duo des Matins Jazz, Laure Albernhe et Mathieu Beaudou, vous dégourdit les oreilles et vous tire du lit. Nouveautés, inédits, infos curieuses, presse du jour, perles du web… De la musique, des idées, des sourires et un rendez-vous infos toutes les 15 minutes.  Bon réveil !